cinéma

Cinéma au Colombier

Jeudi 17 mai, à 20h30

LA CH’TITE FAMILLE

de Dany Boon
avec Dany Boon, Laurence Arné, Line Renaud
comédie – 1 h 47

Valentin D. et Constance Brandt, un couple d’architectes designers en vogue préparent le vernissage de leur rétrospective au Palais de Tokyo. Mais ce que personne ne sait, c’est que pour s’intégrer au monde du design et du luxe parisien, Valentin a menti sur ses origines prolétaires et ch’tis. Alors, quand sa mère, son frère et sa belle-sœur débarquent par surprise au Palais de Tokyo, le jour du vernissage, la rencontre des deux mondes est fracassante. D’autant plus que Valentin, suite à un accident, va perdre la mémoire et se retrouver 20 ans en arrière, plus ch’ti que jamais !

Résultat de recherche d'images pour "La ch'tite famille"

Cinéma au Colombier

Jeudi 24 mai 20 h 30

Film documentaire, conférence-débat

“La bombe et nous” fait le point sur la situation mondiale de l’armement nucléaire. La bombe A, puis la bombe H, ont toujours été présentées comme une force de persuasion dans une situation d’instabilité internationale. La dissuasion nucléaire n’a jamais été remise en question par les dirigeants politiques alors même que certains admettent qu’ils n’auraient jamais été capables de décider le lancement d’une arme si destructrice. La bombe est-elle alors un gage de paix ? Peut-on sortir du nucléaire?

Sommes-nous pris au piège de l’arme nucléaire ? Peut-on vivre sans elle ? Peut-on penser le monde autrement que par un équilibre de la terreur ? Est-elle, au contraire, un gage de paix et de stabilité ? Depuis la naissance même de l’engin, ces questions alimentent les peurs les plus terribles et les discours les plus dangereux. Avec des intervenants de tous bords : militaires, scientifiques, historiens, militants, hommes politiques, ce film se propose de porter la réflexion sur l’actualité et l’avenir du nucléaire militaire.

La projection sera suivi d’un débat animé par Paul Quilès qui a pu mesurer les manœuvres délétères du complexe militaro-industrie,l faisant pression pour que cette arme perdure.

“ L’idée que l’arme nucléaire serait un facteur de prestige et une garantie ultime de sécurité par la dissuasion, n’est aujourd’hui qu’une affirmation non démontrée.”

Tarifs : 5 € (réduit : 4 €) Pas de réservation

haut de la page