Cordes sur Ciel

cordes-sentier2

Adresse de la mairie

Maison Fonpeyrouse
34, grand’rue Raimond-VII
81170 Cordes-sur-Ciel

Site internet : mairie.cordessurciel.fr

plan d’accès

Maire

Paul Quilès

Horaires d’ouverture

Le lundi :
de 09h00 à 12h00, fermé l’après-midi
Du mardi au vendredi :
de 09h00 à 12h00 et de 13h30 à 16h

Contacts

Administration générale : Tél. : 05 63 56 00 40
Télécopie : +33 5 63 56 18 33
Courriel :  mairie@cordessurciel.fr

Affaires culturelles : Tél. : 05 63 56 55 61
 culture@cordessurciel.fr
Ateliers municipaux : Tél. : 05 63 56 04 59 – technique@cordessurciel.fr

 

Pour en savoir davantage :

wikipedia

Tourisme Tarn

Histoire, lieux et monuments

Cordes sur Ciel fascine tous ceux qui la découvrent parce qu’elle est d’abord une vision : celle d’une cité montant à l’assaut du ciel. Parce qu’elle est ensuite un livre d’art et d’histoire, animé depuis 800 ans par la mémoire des pierres et des hommes qui l’ont façonnée. Parce qu’elle est enfin un lieu intemporel, empreint d’une magie séculaire, dont l’origine remonte au Moyen-Âge, en pleine Croisade contre les Albigeois.

Durant cette période de troubles inhérents à la répression des « Français » du nord et de l’église catholique contre les Cathares accusés d’hérésie, le jeune comte de Toulouse Raymond VII officialise le 4 novembre 1222, dans un acte toujours conservé, la fondation de la cité.Considérée comme l’une des premières « bastides » de la région, Cordes va alors connaître une croissance exceptionnelle, grâce au négoce du tissage (toiles, drap) et du cuir. Durant cet âge d’or (de 1280 à 1350), des marchands enrichis et quelques familles nobles font édifier de somptueux palais gothiques aux surprenantes façades décorées.

Parallèlement, la cité se dote de plusieurs lignes de fortifications, pour contenir une population grandissante, avoisinant rapidement les 5500 âmes.

Au XVIe siècle, suite aux Guerres de Religion, puis dès la fin du XVIIe siècle avec la construction du canal du midi qui bouleverse les grands axes commerciaux du sud-ouest, la cité connait une période de déclin. Pendant les deux siècles suivant, ce repli et cette pauvreté (relative) protégera les constructions médiévales de la destruction, nous livrant aujourd’hui un patrimoine architectural remarquable car quasiment intact : puissantes portes fortifiées, fastueuses demeures aux façades sculptées magnifiant l’art gothique.Cet héritage fait de Cordes l’une des villes médiévales les plus significatives de France et un des hauts lieux du patrimoine européen. Elle est aujourd’hui classée parmi les Grands Sites Midi-Pyrénées.

Son cadre de vie d’une rare authenticité a également su attirer, inspirer et retenir artistes et artisans d’art qui, directement ou indirectement, furent à l’origine de la renaissance de Cordes. Réunis durant la Seconde Guerre Mondiale autour du peintre Yves Brayer, ils réveillèrent la cité oubliée et lui permirent de prendre un nouvel essor.

haut de la page